Le rôle du coach

Qu’est-ce qu’un coach ?

C’est un professionnel de l’accompagnement du changement. A ce titre, il a suivi une formation spécifique au coaching, il a effectué un travail de développement personnel et il continue à se former aux outils et méthodologies de son métier. Il dispose d’un lieu de supervision et il respecte une déontologie et des règles d’éthique.

Il est aussi :

  • Un coach est un catalyseur permettant au client de découvrir ses propres potentialités de changement et de progrès. En cela, il établit et maintient une relation de qualité avec son client et utilise des techniques particulières d’écoute, de reformulation, de confrontation, de silence. Ainsi, il amène son client à sortir de son cadre d’habitudes et à se créer de nouvelles règles.

    Le catalyseur en chimie provoque une réaction mais se retire à la fin ; il a simplement permis que la réaction se produise.

  • Un coach permet à son client de reprendre contact avec ses ressources, de trouver ses propres solutions et de mettre en place un plan d’action efficace. Il clarifie l’objectif de son client, lui fournit des pistes de progrès, l’amène à reprendre la responsabilisation de ses choix.

  • Un coach observe une neutralité bienveillante, il ne juge pas, ne conseille pas. Il garantit la confidentialité du coaching, donne des feed-back de qualité, garantit la protection de son client et lui offre des permissions dans le cadre précis et défini du coaching.

Le coach est-il un psy ?

Non!
Son rôle n’est pas de traiter, soigner une souffrance, mais d’accompagner son client dans son projet de vie et à travers le développement de ses potentiels et de ses savoir-faire.

Un coaching se déroule dans le présent « l’ici et maintenant » tourné vers le futur proche pour l’atteinte d’un objectif, fondé sur le « comment » faire.

Un suivi thérapeutique est tourné vers le passé, sur le « pourquoi » des évènements et les causes des souffrances.